Yeux bleus et plumes de paon

Quel est le rapport entre les plumes d’un paon et la couleur bleue de nos yeux ?

Yeux bleus et plumes de paon, même combat ? Mais quel est le rapport ? Eh bien leur couleur structurelle.
Dit comme ça va, ça ne va pas beaucoup vous avancer… Vous voulez briller le soir du nouvel an avec une anecdote sympathique ? Lisez donc cet article.

Une couleur structurelle, c’est une couleur qui ne vient pas d’un pigment (on aurait pu dire qu’elles sont produites par des nanosurfaces élaborées, mais pas sûr que vous y voyez plus clair avec ce genre d’explications). les teintes qui l’accompagne sont produites grâce à la perturbation de la lumière qui traverse l’iris de l’oeil.

Conclusion : NON, les yeux bleus ou verts ne sont pas liés à la pigmentation des cellules.

Ces petites particules microscopiques perturbent  la lumière, oui, mais comment ? En réalité, ce sont les rayons qui traversent l’iris qui subissent des interférences. En fonction des iris, le stroma (le nom de la couche supérieur de l’iris, rien à voir avec le chanteur) peut présenter différents niveaux de mélanine (grâce à laquelle nous bronzons plus ou moins). La mélanine n’influence donc pas seulement la couleur de notre peau ou de nos cheveux, mais aussi des yeux !

Iris

Pour comprendre quelle « dose » de mélanine correspond à quelle couleur, voici un petit récapitulatif :

  • Yeux marrons : Fort taux de mélanine (peau marron, idem, si ça peut vous aider à vous en souvenir)
  • Yeux bleus : Mélanine inexistante
  • Yeux verts : Faible taux de mélanine. C’est la résultante d’un mélange de couleur marron clair et de bleu. Et boum ça fait du vert.

En gros, enfilez vos lunettes, elles sont votre crème solaire pour yeux ! Quant aux paons, désolé mais on a pas de conseil pour vous…